Création et pilotage de la production vidéo pour la ville et l’agglomération de Quimper

Création et développement de la production vidéo depuis 2007. Création d’un studio en 2015. Pilotage de la production en interne et en externe. En moyenne, une soixantaine de productions par an.

Choix des angles, interviews, édition, éditorialisation, montage et assistance au montage suivant les sujets, choix des illustrations sonores, briefs et suivi de projet selon les productions. Différents formats : reportage, teaser, promo, infographie animée, social clip…

Exemples de sujets (tous les sujets sur la chaîne Youtube/mairiedequimper)

Corporate. Film de promo de Quimper réalisé au pas de course pour l’expo universelle de Milan en 2015. J’étais chef de projet (coordination de l’équipe de production, brief, repérage des lieux de tournage, mobilisation des partenaires). Réalisation Pierre Schumacher et Lyo Production. Film primé au festival du film corporate de la Baule en 2016.
Reportage présentant l’école de broderie de Pascal Jaouen. Réalisé en duo avec Yannig Hascoët (images et montage).
Série. Premier épisode de la série Mister Breizh. Un format court pour les réseaux sociaux dont l’objectif est de (re)faire découvrir le breton aux Quimpérois et Cornouaillais, en expliquant des mots du quotidien qu’ils utilisent sans en connaître la signification. Huit épisodes au total réalisé par Yannig Hascoët, moi-même et les auteurs/comédiens Riwall Kermarrec et Goulwena An Henaff. Tous les épisodes.
Promo. Fin 2018, le musée des beaux-arts de Quimper accueille une exposition exceptionnelle consacrée à Robert Doisneau : « L’œil malicieux ». Avec Yannig Hascoët, nous imaginons une série de clips très courts présentant des photos emblématiques de l’auteur en jouant sur le décalage avec la musique et le montage. Dont celle-ci, Le baiser de l’hôtel de ville. Diffusion sur les réseaux sociaux et dans les cinémas quimpérois.
Teaser. La Maison du patrimoine a l’idée d’organiser un quizz pour faire découvrir Quimper au cours d’une grande soirée en préambule des Journées européennes du patrimoine. 320 participants répartis dans huit équipes s’affrontent au centre des congrès du Chapeau Rouge et répondent aux questions posées par l’humoriste Eric Garnier. Pour recruter les candidats direction Facebook où nous diffusons ce teaser qui traduit l’esprit du jeu. Réalisé par Yannig Hascoët et moi-même avec le concours d’Eric Garnier.
Sujet pas facile mais ô combien important : le budget. Pour rendre la pilule plus digeste, nous avons fait le choix d’une vidéo sous forme d’infographie.
De la graine au fruit, partez à la découverte du jardin du Prieuré à Quimper. Situé le long de l’Odet, le jardin est aménagé à partir de 1997 de plantes aromatiques et médiévales dans l’esprit des jardins de monastères de l’époque d’Anne de Bretagne.
Une histoire de peintres au Pouldu. Réalisation pour le musée des beaux-arts de Quimper.
Reportage. Présentation du projet chorégraphique Danse avec les autres, mené dans une école quimpéroise. L’ambition est de développer les valeurs du vivre ensemble, du respect, de la tolérance et de l’acceptation des différences au travers de la danse.
Reportage. Des petits clous pour une grande cause. Ils sont 180, reconnaissables à leur couleur or, au saumon qu’ils arborent et à l’inscription « Ne jetez rien, ici commence la mer ». Disposés près des avaloirs d’eau pluviale en ville, ces clous de 15 cm de diamètre ont un objectif : faire prendre conscience de la pollution des milieux aquatiques engendrée par les mégots et autres déchets que l’on y jette. Car ces détritus finissent invariablement dans l’Odet, le Steïr ou le Jet et ensuite dans la mer.
Le chaucidou kesako ? Explication avec ce reportage.
Une campagne pour expliquer les nouvelles consignes de tri sur ton humoristique pour faire passer le message. Mon travail : chargé de production (écriture du brief, relation avec le prestataire, suivi de production, évaluation). Diffusion : les cinémas quimpérois et Facebook. Réalisation : Lyo Production.
Yves Tanguy, Pierre Roy, Yves Elléouët, André Breton… se sont glissés dans le parcours permanent du fonds ancien pour créer une rupture chronologique surréaliste. Et, première pour Quimper, des objets océaniens évoquent le goût des surréalistes pour l’Autre. Une exposition présentée au musée des beaux-arts en 2019.
Un nouveau parc d’expo pour Quimper. Vu d’un drone, c’est encore plus spectaculaire.
Reportage. Le premier parc de fitness ouvre à Quimper.